Coronavirus : La gestion de la crise sanitaire et les conséquences socio-politiques – Partie 3

Dans ses communiqués, il a qualifié le confinement seul, sans d’autres mesures, de méthode du moyen-âge qui ne fait que temporiser la fin. En effet,

Ecrit par : Fugel Khan
Etudiant, master en science sociale, Université Paris 8, Saint Denis
Photo : Shutterstock.com

READ IN ENGLISH


Une perspective française – 3ème partie

Récemment une très sérieuse étude de l’INA, revient sur le traitement médiatique qu’a eu Professeur Raoult sur la période de fin mars.
« … entre le lundi 23 et le dimanche 29 mars… c’est un total de 401 heures qui ont été consacrées au coronavirus et à ses conséquences…, soit une part d’antenne de 79,6 % ».
« Sur la semaine du 23 au 29 mars, BFMTV n’a pas hésité à prononcer les mots «chloroquine » jusqu’à 35 fois par heure, et « Didier Raoult » jusqu’à 15 fois par heure ».

Enfin dans sa carrière, D. Raoult ne s’est pas attisé que des amis. On lui reproche d’avoir un caractère hautain et des déclarations parfois rebelles :
« Je ne suis pas un outsider, je suis celui qui est le plus en avance»
« Je m’en fous de ce que pense les gens»
« Le confinement ? “On ne sait même pas si ça fonctionne” »

Dans ses communiqués, il a qualifié le confinement seul, sans d’autres mesures, de méthode du moyen-âge qui ne fait que temporiser la fin. En effet, à l’exemple de la méthode sud coréenne, il est pour un dépistage de masse, port de masque pour tous, prise en charge rapide des infectés en plus du confinement. A cela s’ajoute une autre querelle entre les scientifiques, impliquant des conflits d’intérêt a été évoqué été étayé dans un article du journal Marianne. Il s’agit de son conflit avec l’ancien président de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), Yves Levy, également compagne d’Agnès Buzyn, ancienne ministre de la santé. « Il ressort de l’enquête de Marianne que les rapports entre le scientifique et le milieu médical parisien confinent effectivement à la détestation ». L’article revient sur les différentes querelles qui existent dans le milieu scientifique entre les IHU mais également entre IHU de Marseille et l’INSERM et CNRS.

Les défendeurs de Raoult estiment qu’il serait également mal vu en raison de ses positions réfractaires. Dans son ouvrage « Arrêtons d’avoir peur » : il revient sur la préoccupation concernant l’alimentation qu’il estime exagérée, sur le fait que le cancer et d’autres maladies diminuent mais que la préoccupation concernant la santé augmente, dénonce surconsommation des médicaments pour apaiser la douleur ou des anxiolytique, il remet en question la prédiction apocalyptique du changement climatique sans être un climatoseptique. Dans « Tout savoir sur les vaccins » : il pose la question sur la nécessité ou l’utilité de certains vaccins qui jadis étaient essentielle, mais actuellement certaines de ces maladies, reconnues éradiquées par l’OMS comme la rougeole ou la Poliomyélite dont aucun cas n’a été recensé depuis plus de 40 ans, mais sans s’opposer aux 11 vaccins rendus obligatoires par Agnès Buzyn et évidemment en appelant à suivre les vaccinations. Autant de questions qui posent débat, l’ont donnés une image plutôt dépréciative dans une partie de la sphère scientifique et politique.

Néanmoins il y a de nombreux médecins, scientifiques et des personnages politiques soutiennent Raoult. Il se pose un conflit entre les scientifiques et les médecins de ville qui se retrouvent exclus des études. En effet, une ordonnance interdit aux médecins de ville de prescrire le traitement préconisé par D. Raoult, laissant le monopole des recherches aux Instituts et médecin scientifiques, mais leurs études sont critiquées pour la lenteur. L’étude Discovery par exemple n’arrive pas à avoir des volontaires en raison d’un tirage au sort qui laissera un groupe en placebo, sans traitement. Afin de pouvoir accélérer les études, les médecins revendiquent le droit de pouvoir mener en parallèle leur étude également en prenant en charge les patients.

La majeure partie du soutien arrive de la droite qu’on classe comme populiste ou souverainiste. De nombreux députés des Républicains l’ont soutenu publiquement. Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône et conseillère à la ville de Marseille, étant contaminées par coronavirus, a suivie le traitement proposé à l’IHU de Marseille et a déclarée être guérie assez rapidement. Philippe Douste-Blazy, médecin et ancien ministre de la santé sous J. Chirac, n’a cessé de mettre la pression au gouvernement, avec un collectif, il a lancé une pétition pour la généralisation du traitement de Raoult qui a déjà été signé par 500 000 personnes en une semaine. Marine Le Pen pdt RN, Gilbert Collard, député RN, Nicolas Dupont Aignon de Debout la France, François Asselineau de l’UPR, Jean Luc Mélenchon de la France insoumise, Florian Phillipot les patriotes, sont en faveur de l’utilisation du traitement et critiquent la gestion du gouvernement.

La gauche se fait plutôt discrète pour ne pas éveiller la question du déstockage du masque depuis 2013. Les médecins de ville et certains hôpitaux ont déjà appelé à suivre les recommandations de Raoult, notamment Patrick Pelloux, médecin, président de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF).

Autant de pression de la population, d’une partie des médecins et de l’opposition a poussé le président Macron à annuler son discours du 9 avril, et contre tout attente il a programmé une visite au centre IHU de Marseille afin d’entretenir avec Professeur Raoult. En même temps, Raoult a donné une nouvelle étude qui estime l’efficacité de la chloroquine à 91%, sur un échantillon de 1061 personnes, 973 guérisons en moins de 10 jours et 5 morts (74-95 ans) représentant 0.47% de décès. Désormais tous les regards sont portés envers le président qui a prévu son discours pour le 13 mars.

Ainsi ont voit comment un débat scientifique et sanitaire a été transformé, tout en étant affecté par des querelles internes entre médecin et scientifiques. Autant de complexité qui nous pousse à prendre position dans le débat et donner son propre avis sans avoir une réponse et un résultat concret.

Basculement des enjeux politiques, géopolitiques et stratégiques

Un retour de spectaculaire des états contre l’Union Européenne tout comme un retour de la nation contre la mondialisation ?

Cette crise met en avant les limites du nouveau monde de l’économie libérale mondialisée, base de laquelle le président à été élu. Mais le président est également la fin de ce nouveau monde malgré lui. En effet, élu sur l’idéologie du marché économique libérale, l’individualisme et l’Europe, avec cette crise, on a vu le retour des valeurs complètement antinomique comme le social et la nation. Bruno Lemaire ministre de l’économie, aborder la question de la nationalisation des entreprises sans être critiquer par les libéraux, une piste jusqu’à présent plutôt réservé aux souverainistes et divers droite. Avec le krach boursier certains voient une bonne opportunité pour une renationalisation des entreprises. Souvenons nous après la crise de 2008, le Royaume-Uni et les Etats-Unis avaient massivement nationalisée les banques, les Etats-Unis avaient également racheté General Motors.

Coronavirus : La gestion de la crise sanitaire et les conséquences socio-politiques – Partie 1

Coronavirus : La gestion de la crise sanitaire et les conséquences socio-politiques – Partie 2

On voit également les principes de solidarité européenne bousculée lorsqu’on voit comment les italiens ont été abandonnés par l’Union Européenne. Alors que le pays était fortement touché et demandait de l’aide l’Union Européenne regardait complètement ailleurs. Alors que le continent est en pleine épidémie, l’Union Européenne a préféré ouvrir le débat pour l’ouverture des négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord . Pendant ce temps là, les états se font la guerre des masques, saisissant les masques qu’ils trouvent dans le territoire. On a également vu masques destinés à la France être racheté par les Etats-Unis au dernier moment .

Dans une telle situation, l’Italie a dû compter sur l’aide du Cuba, de la Chine et de la Russie. En voyant cette aide externe tout le monde rame derrière, les allemands proposent ensuite de prendre en charge des malades, l’Union Européenne a dernièrement essayé d’interdire l’embargo sur les appareils médicaux afin de les envoyer aux Italiens, mais le mal est fait, plus personne ne croit désormais aux principes de l’Union Européenne qui prime l’intérêt de l’Union avant l’intérêt national.

Toutefois, cela n’a pas mis fin aux conflits idéologies et politiques des états. En effet, alors que la Banque Centrale Européenne et le FMI a proposé des aides financières colossales et quasiment sans limite. Les élites technocrates aux sommets des plus hautes institutions mondiales n’ont pas ignorés les divergences qu’ils ont avec les autres états afin de les abattre définitivement. C’est ainsi que le FMI a refusé une aide au Venezuela pour sortir de la crise épidémique sous prétexte que le gouvernement vénézuélien n’était pas «reconnu officiellement par la communauté internationale». L’Iran qui est très touché par l’épidémie a lancé un appel aux Etats-Unis afin alléger leurs sanctions d’embargo sur les imports des matériaux médicaux, mais au lieu de les lever Washington les a encore durcies. Le monde sportif a également été bouleversé. Les Jeux Olympiques prévu pour cet été au Japon auront lieu en 2021, c’est une première dans l’histoire des JO que cela se tienne dans une année impaire. De même pour les autres compétitions sportives dont l’organisation reste menacée, comme pour la Coupe d’Europe de football, toutes les coupes et championnats de foot, Roland Garos, Tour de France etc.

Avec l’envoi des aides médicales, humaines et matérielles de la Chine au monde entier, cet état est en train de confirmer son émergence à l’échelle internationale, à contrario des Etats-Unis qui voit son influence dans hégémonie mondiale se dégrader et une partie de la population périr du virus. Il faut dire que les Américains n’ont pas été aidé par la mauvaise hygiène alimentaire et du taux d’obésité très élevé du pays. Un pays où le système de chômage n’existe pas, ou peuvent aller jusqu’à quelques semaines selon les états, qui n’a pas de système de santé, est très mal équipé. En effet, Donald Trump n’a pas hésité à user la manière forte en menaçant l’Inde de représailles si le pays ne vendait pas la chloroquine, menace face à laquelle l’Inde a été contraint de lever l’interdiction d’exportation de la chloroquine. Hélas, à l’heure qu’en France nous n’arrivons pas à avoir l’unanimité sur la chloroquine, les autres pays se font déjà la guerre pour. Espérons que nous n’aurons pas à déplorer le manque d’anticipation sur le stockage et fabrication de ce traitement.

Alors que l’incertitude continue de régner, toute la population française attend maintenant le discours national du président Macron prévu le 13 avril.

(Fin de l’article)

(Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la position éditoriale de Multidimension.)

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/emmanuel-macron-deboussole-a-appele-didier-raoult-cest-brigitte-qui-la-convaincu_445527

https://larevuedesmedias.ina.fr/etude-coronavirus-covid19-traitement-mediatique-raoult-chloroquine?fbclid=IwAR1_lCWCMx89YjaQM90oDOG29Utd-qwYuluAmYVxZbUz-_ilHni_mBUaYwQ

https://www.laprovence.com/article/papier/5940125/pr-didier-raoult-je-ne-suis-pas-un-outsider-je-suis-en-avance.html

https://www.marianne.net/politique/didier-raoult-et-le-milieu-medical-parisien-histoire-d-une-detestation-reciproque

https://www.cnews.fr/monde/2020-04-04/philippe-douste-blazy-patrick-pelloux-et-dautres-medecins-appellent-etendre-lusage

https://www.lalibre.be/international/europe/europe-les-27-donnent-leur-feu-vert-pour-l-ouverture-des-negociations-d-adhesion-avec-l-albanie-et-la-macedoine-du-nord-5e7a13267b50a6162baea789?fbclid=IwAR2buFEB7sz7VB-RibNHp9gYWVfX8OsuCzztOFXYs_i2vtUEuZcs_xWFKjc

https://www.challenges.fr/monde/etats-unis/coronavirus-des-masques-commandes-par-la-france-rachetes-sur-le-tarmac-par-les-americains_704727

http://www.rfi.fr/fr/europe/20200322-coronavirus-arm%C3%A9e-russe-d%C3%A9p%C3%AAche-centaine-virologues-italie

https://www.letemps.ch/economie/fmi-rejette-une-demande-daide-5-milliards-dollars-reclamee-venezuela?utm_source=facebook&utm_medium=share&utm_campaign=article&fbclid=IwAR07FuwuRK0MFGcFunoC1Es7sQCrQ-JFq1zAaG1su4QICylCfmkIGBPo0Bk

https://www.franceculture.fr/emissions/revue-de-presse-internationale/la-revue-de-presse-internationale-emission-du-jeudi-02-avril-2020

https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-18-mars-2020

By @multidi_mag

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts